Pour aller à Bali et pour un séjour de moins de 30 jours, il vous suffit de présenter un passeport valable encore 6 mois après la date prévue du retour, et comportant au moins 2 pages vierges face à face.

Pour un voyage de plus de 30 jours, un visa touristique est  obligatoire et vous aurez besoin d’ un passeport valable au moins 9 mois après la date du dépôt de la demande.

Pour l’obtenir vous avez  2 possibilités :

– le plus simple, se procurer le visa lors de l’arrivée en Indonésie (35 US$, valable 30 jours, renouvelable une seule fois pour 30 jours de plus auprès des services d’immigration).

– Avant le départ, auprès de l’ambassade d’Indonésie. C’est plus cher, et plus compliqué. Le visa coûte 50 € ; il est valable 90 jours après sa date d’émission et 60 jours après la date d’entrée sur le territoire (cachet faisant foi sur les passeport et visa).

Aucun vaccin n’est obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe. Il est cependant recommandé de se faire vacciner contre la fièvre typhoïde et encore plus contre l’hépatite A.

Vérifier que vos vaccins universels soient à jour, DTPC (tétanos, poliomyélite, diphtérie, coqueluche) ; la vaccination contre l’hépatite B est conseillée.

Le meilleur moment pour aller à Bali est de mai-juin à septembre-octobre (saison sèche). Mai, septembre et octobre sont les mois les plus prisés. En juin tout est vert après la mousson et on trouve des prix intéressants.

Pour un vol Paris-Bali, il faudra compter un minimum de 16h30min, il n’y a pas de vol direct, il faudra prévoir au moins une escale.

Le décalage horaire entre Paris et Bali est de +6 heures en été et +7 heures en hiver.

La monnaie locale, la Roupie Indonésienne (IDR) ou Rupiah. Les Roupies ne peuvent pas se commander en dehors de Bali, vous ne pouvez effectuer du change que sur place. 1 € équivaut à environ 17 000 IDR.

Pour vous déplacer dans Bali, opter pour la location d’une voiture est sans doute la meilleure solution. Un chauffeur est systématiquement proposé avec la location.

Un permis international est exigé, et attention, conduite à gauche !

Le scooter est le véhicule vedette des rues balinaises C’est pratique lorsque les rues sont étroites et bondées comme à Kuta et à Seminyak. Les tarifs de location sont plutôt intéressants, surtout si vous prenez un contrat pour la semaine ou le mois.

Le transport en commun de base à Bali est le bemo, minibus qui tisse une toile à travers le pays, reliant tous les villages entre eux. Il s’agit en général de combis qui disposent d’une dizaine de places assises. les bemos ne circulent en général que le matin.

Vous avez aussi la possibilité de prendre le bus qui dépend de compagnies privées, ou le taxi, la compagnie la plus réputée étant la Bluebird.

La nourriture indonésienne est riche, surprenante, variée et colorée. Le riz est l’aliment de base, et le plat national répond au nom de nasi goreng : riz frit avec des œufs, de petits morceaux de viande et de légumes, ou encore des crevettes.